Le biomimétisme architectural appliqué à la problématique de l’habitation inuit au Nunavik
Architectural biomimicry applied to the issue of inuit housing in Nunavik

PAR / BY  HAKIM HERBANE

TYPE : DOCTORAT EN ARCHITECTURE / THESIS IN ARCHITECTURE

SUPERVISEUR / SUPERVISOR : PIERRE CÔTÉ (DIR.), UNIVERSITÉ LAVAL

DURÉE / DURATION : SUMMER 2021 / SUMMER 2021

Cette recherche étudie la situation de l’habitat inuit au Nunavik où les conditions climatiques, économiques, socioculturelles [1][2] et écologiques [3] convergent pour former une problématique exacerbée. Elle vise à répondre à ce qui pourrait être une habitation culturellement adaptée aux communautés inuit du Nunavik, répondant à leurs besoins, en prenant compte du contexte nordique dans sa complexité actuelle.

 

Elle pose comme hypothèse que le biomimétisme architectural est une approche susceptible d’apporter des réponses à la problématique de l’habitation inuit dans la complexité qui la caractérise. En effet, le biomimétisme est une approche qui cherche des solutions innovantes et soutenables aux défis humains en imitant les schémas et stratégies de la nature [4]. Cette approche prend place en architecture et nous intéresse pour ses réponses aux exigences du développement durable [5] et son soucis éthique [6][7] d’un côté, et pour les défis méthodologiques [8][9] et techniques [10] auxquels elle fait face, d’un autre. En plus le biomimétisme est considéré prometteur au Canada [11]; prometteur et à développer dans d’autres pays nordiques [7].

 

Représentatif du contexte nordique et de la situation de l’habitat inuit, le village inuit de Salluit sert de cadre empirique à la recherche. Il s’agit d’y comprendre ces besoins sous le point de vue inuit et y appliquer un processus de conception architecturale biomimétique. Itérative, ce processus sera appliquée selon la séquence suivante : 1) l’identification des besoins fonctionnels et spatiaux de la communauté inuit de Salluit; 2) La traduction de ces besoins en critères à trouver parmi des organismes naturels pertinents et locaux avec l’aide de biologistes; 3) la transposition des caractéristiques des organismes en concepts (abstractions) avec l’aide d’architectes et d’ingénieurs; 4) l’émulation des concepts en modèles architecturaux à l’aide de l’algorithmique. Chaque cycle de conception sera bouclé et relancé par 5) l’évaluation des modèles par la communauté inuit de Salluit pour évaluer l’acceptabilité sociale des solutions apportées.

 

À l’issue de ces cycles de conception biomimétique architecturale, outre les modèles d’habitation inuit qui seront élaborés, l’applicabilité et l’efficacité de l’approche biomimétique architecturale en contexte nordique seront évaluées et un outil numérique d’aide à la conception bio-inspirée sera élaboré.

* * *

Translation coming soon

Subvention de partenariat - CRSH 2015-2020

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada

MenuPrincipal-10.png
MenuPrincipal-09.png
MenuPrincipal-11.png
MenuPrincipal-08.png
  • White Facebook Icon
  • White Vimeo Icon

École d'architecture de l'Université Laval

1 Côte de la Fabrique, local 1238

Québec (Qc) G1R 3V6

CANADA

 

T  1.418.656.2131 #6495

Fax  1.418.656.2785

@  habiterlenordquebecois@ulaval.ca

© 2018 – Habiter le Nord québécois – Tous droits réservés / All rights reserved